Return to site

Le(s) Lofteur(s) de la semaine - N° 5

STEPHANE LALIEVE

Marion, dans l’entrée du Loft 50 Partners.

- Bonjour ! Qui es tu ?

Bonjour, je m’appelle Marion, j’ai 26 ans, je travaille pour un bureau commercial qui représente des filatures et des ateliers de confections pour le tricot et des accessoires en cuir. Basé à Castres dans le sud de la France (région phare de la laine et du cuir), le bureau Stéphane Laliève existe depuis une vingtaine d’années. Je suis ce que l’on appelle communément, un agent commercial.

- Peux-tu nous parler de Stéphane Laliève ? 

Dans ce type de métier il s’agit souvent d’une transmission de génération en génération. En l'occurence, de père en fils. Nous sommes 3, mon patron (Stéphane Laliève) et ma collaboratrice (une autre Marion) sont basés à Castres et moi à Paris. La motivation principale ? Voir de jolies choses, rendre un client heureux, et l’espoir qu’un jour je croulerais sous les euros !

- A quoi ressemble ton quotidien ?

Concrètement : nous vendons du fil pour le tricot (pour faire des pulls). Je suis chargée de promouvoir commercialement des filatures italiennes, suisses, péruviennes et chinoises, en France mais aussi en Belgique. Chacune sa spécialité, son target price, son profil de client … Ce qui me permet de côtoyer des univers très différents, des niveaux d’exigences différents, des degrés de créativités différents. Nous présentons les collections aux stylistes et répondons aux demandes qu’elles soient stylistiques, techniques, etc. Nous proposons aussi d’accompagner certains clients dans le développement de leurs collections maille et/ou accessoires en cuir. Nous connectons les marques et les ateliers, participons de près ou de loin au développement du produit (cela dépend de la structure de la maison), négocions les prix, les délais. Nous partons de l’idée de base du client, la matérialisons en collaboration avec les ateliers.

- Raconte-nous une anecdote qui a marqué ton expérience ? 

Il y a milles et une anecdotes car tout au long de nos journées, nous rencontrons différentes personnalités, très enrichissantes. Nous travaillons avec de belles maisons (Vanessa Bruno, Olympia Le Tan, A.P.C, Hermès etc..), nous apprenons beaucoup de ces rencontres mais également de clients plus « atypiques » comme un garage de moto custom (qui rénove des motos pour un rendu assez incroyable), de vrais passionnés de vintage. Ce genre d’expérience où nous prenons la casquette de styliste/développeur produit est assez inédite … et doublée de belles rencontres humaines.

- La meilleur chose au Loft 50 Partners en 3 mots ?

Le Happiness Manager (qui mérite bien son titre), les petits déjeuners du jeudi qui permettent de sortir de notre bulle « mode » et constater que ce Loft regorge d’incroyables et étonnantes idées …. et les bonbons !

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly