Return to site

LE(S) LOFTEUR(S) de la semaine n°28

FINCHATBOT

Nathan au rez de chaussée du Cowork.

1/ Décris nous: Finchatbot !

FinChatBot est expert de l’acquisition clients pour les bancassurances. On utilise les chatbots et l’intelligence artificielle pour améliorer la conquête et les taux de conversion de nos clients. Le problème que l’on résout est celui d’un parcours client lors de la souscription de produits financiers, qui est complexe, sous optimisé et très loin des standards d’expérience client auxquels sont maintenant habitués les consommateurs.

Pour résoudre ce problème, nos chatbots rendent disponibles des produits bancaires ou d’assurance sur des nouveaux canaux (Messenger, Web, Apps) ; par un jeu de questions/réponses, ils permettent une expérience utilisateur et un conseil plus personnalisés lors de la souscription ; enfin grâce aux données récoltées et à nos algorithmes de machine learning, on améliore sensiblement les discussions pour continuellement augmenter le taux conversion. Une des particularités de FinChatBot est d’appliquer une rémunération à la performance de nos robots : nos clients nous rémunèrent quand ils transforment un prospect en un client via notre chatbot.

En résumé, FinChatBot est le partenaire des banques et assurances qui souhaitent transformer leur conquête client.

2/ Comment est née ta startup/ projet ?

FinchatBot a commencé en Afrique du Sud, il y a 1 an. Les fondateurs sont français et on observe un paradoxe en Afrique du Sud : le mobile domine avec en moyenne plus de 2 téléphones par personne alors que le secteur financier ne propose que des parcours faiblement digitalisés et a recourt à des centres d’appels couteux. Les chatbots sont donc une opportunité d’optimiser le parcours client et le process de vente pour l’un des secteurs les plus stratégiques au développement de ce formidable continent.

La France est un marché plus mature et cela fait seulement 3 mois que nous avons débuté en France. Mais je vous invite à faire le test, essayez de souscrire à une assurance sur votre smartphone, bien souvent vous avez à remplir +50 champs, à cliquer 100 fois pour compléter le devis, et si vous n’avez pas encore abandonné, vous appellerez un conseiller pour être certain que votre devis correspond bien à votre situation. C’est pourquoi, on pense qu’il y a une incroyable opportunité ici en France !

3/ Comment votre startup/ projet va changer le monde ? (ou au moins son domaine d'activité)

FinChatBot veut transformer l’accessibilité aux produits financiers. Aujourd’hui, plus de 3 milliards de personnes dans le monde utilisent quotidiennement des applications de messagerie, nous rendons disponibles sur ces supports, des produits financiers essentiels pour les consommateurs. Il y a aussi une chose que je dis souvent à nos clients, le chatbot c’est avant tout un format celui de la conversation. Ce format permet quelque chose de complétement nouveau : un degré de personnalisation et de compréhension automatique des besoins des clients en ligne. FinChatBot participe à ce changement de paradigme.

4/ Avez-vous déjà collaboré avec d’autres startups du Loft ?

Nope, je n’ai collaboré avec aucune start-up pour l’instant. Mais c’est sympa de bosser à côté de l’équipe d’Hello Zack!

5/ La meilleure chose au Loft 50 Partners en 3 mots ?

Le cowork : superbe endroit, flexible, au cœur de Paname !

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly